Histoire du club

Créé en octobre 1963, le Judo Club de Brionne fut créé sous la présidence de Monsieur Dartevel aidé de Monsieur Denos pour la trésorerie. Le judo club de Brionne s’est vu prêté dans premier temps un local (face à l’actuel Garage du lac) aménagé en dojo pour l’occasion jusqu’en 1967. Ensuite, les cours se sont tenus dans l’église Saint Denis qui était désacralisée depuis l’après-guerre.  La mairie de Brionne avait réalisé les travaux de gros œuvre par la réalisation d’un étage et les membres du club avaient pris en charge l’aménagement intérieur du dojo.

 

bruno-martin

Afin de soutenir l’essor du club, le dojo depuis 1986 a pris place à la salle Denos jouxtant le rond-point de la Mairie. Le judo club de Brionne est ainsi l’un des plus vieux club de judo du département avec plus de 50 ans d’existence.

Soucieux d’imposer une reconnaissance, le club s’est naturellement tourné, sous l’impulsion de son professeur de l’époque Bruno Martin, vers la compétition. Celui-ci, aujourd’hui en retraite et membre d’honneur du bureau du club, est 6ème dan.  Il a été 3ème au championnat de France 1969 et 1970 (poids moyen/lourd), 3ème en coupe de France en 1974 (poids moyen/lourd) et 1975 (toutes catégories). Il a participé à trois tournois internationaux en équipe de France.

 

jp-gibert

Son élève, Jean-Pierre Gibert également 6ème dan, sera plusieurs fois qualifié pour les championnats de France, il sera finaliste en poids moyen et quelques temps plus tard en toutes catégories. Il sera également membre de l’équipe de France lors de nombreux tournois. Il a été entraîneur de l’équipe de France et d’un certain Teddy Riner. Il est actuellement entraîneur de l’équipe nationale de Russie.

Suivant leurs voies, d’autres ont accédé au niveau national lors des championnats par équipe ou individuel tel Catherine Quesney, Nathalie Loret, Bruno Comellas, Jean-Michel Cote en junior, Franck Martin qui sera finaliste au championnat de France corporation, Stéphane Vieillot en championnat de France UNSS, et combien d’autres encore …

Difficile d’être exhaustif tant la culture du judo de compétition est présente à Brionne. Il est plus aisé de venir au dojo, de ressentir les lieux, de partager des moments avec les membres lors des cours, des combats, lors d’évocation d’anecdotes (vous vous en apercevrez elles sont nombreuses), afin de vivre en judo à votre tour.

Ce club a formé plus d’une trentaine de ceintures noires. Il amène toujours des élèves qui le souhaite à la compétition au niveau départemental, régional, et national.

salle_jcb

Cette dynamique est le fruit de la recherche de l’épanouissement individuel du corps et de l’esprit cher à Jigoro Kano. Il peut passer par la compétition puisqu’elle procure un développement du corps en même temps qu’une sérénité de l’esprit. Cependant l’épanouissement peut passer également par des pratiques variées tel que le ju-jitsu ou le taïso proposé par le club et présentées dans les onglets joints.  Le nombre croissant d’adultes, hommes et femmes, commençant la pratique tardivement permet de croire que cette variété répond favorablement à cette problématique. Nul doute qu’avec plus de 140 licenciés, et peut-être vous, le club a encore de belles pages à écrire.